Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Rédacteur Juris associations
15 septembre 2021
Portrait(s) de la jeunesse en milieu associatif

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Portrait(s) de la jeunesse en milieu associatif

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep) a publié une étude sur la participation associative des jeunes en France, qui synthétise les résultats de plusieurs analyses de données qualitatives et quantitatives récoltées auprès des personnes de moins de 30 ans.

Le renouvellement des générations reste un enjeu crucial pour le milieu associatif, notamment dans les structures qui dépendent de l’engagement bénévole pour assurer leurs activités de manière efficace. L’étude de l’Injep montre la stabilité de l’adhésion associative des jeunes depuis les années 1990 : ce sont 36 % des 18-29 ans qui adhèrent à au moins une association en 2018.

En revanche, si le bénévolat reste stable depuis 2008 et concerne 19 % de la tranche d’âge, il est bien en dessous des niveaux de participation relevés dans les années 1990. L’écart entre les adhésions et l’activité bénévole est passé de 13 points en 1990 (38 % d’adhérents et 25 % de bénévoles) à 17 points en 2018 (36 % d’adhérents et 19 % de bénévoles).

Les activités des associations auxquelles les jeunes adhèrent sont très variées et se distinguent en deux catégories qui attirent deux profils différents : les usagers de « services », qui restent prédominants (les organisations sportives regroupent 18 % des jeunes adhérents associatifs, les organisations culturelles 9 %), et les personnes engagées au service d’une cause (le secteur de l’humanitaire et du caritatif complète le trio de tête des secteurs les plus engageants, avec 7 % des jeunes adhérents).

L’engagement pour la défense des intérêts collectifs connaît une expansion notable puisque les secteurs de l’humanitaire, du caritatif, de l’environnement et de l’entraide affichent une hausse constante de l’adhésion des jeunes depuis 40 ans, passant de 5 % des adhésions en 1981 à 15 % en 2018.

Ce constat peut être mis en parallèle avec les profils des jeunes qui déclarent participer aux activités d’une association, notamment selon leur rapport à la politique : 48 % des jeunes qui déclarent s’intéresser à la politique appartiennent à une association. Pourtant, l’étude confirme l’éloignement des jeunes de structures de représentation traditionnelle : seuls 1 % d’entre eux adhèrent à une organisation syndicale et 2 % à une organisation politique, des chiffres au plus bas après plusieurs décennies de baisse constante.

L’étude révèle aussi des inégalités sociales, scolaires et de sexe dans l’engagement associatif des 18-29 ans : on note une surreprésentation des personnes en situation d’emploi par rapport à celles au chômage, des personnes avec un diplôme supérieur au bac par rapport à celles qui ont un diplôme inférieur et, enfin, des hommes par rapport aux femmes (ce dernier constat pouvant s’expliquer par une proportion beaucoup plus importante des hommes pratiquant une activité sportive en milieu associatif).

Enfin, l’étude relève la très faible représentation des jeunes dans les instances dirigeantes des associations : seuls 7 % des présidents d’association avaient moins de 36 ans en 2017, là où ce sont 41 % des plus de 65 ans qui exercent cette fonction. Pourtant, en s’appuyant sur une enquête universitaire menée par Mathilde Renault-Tinacci en 2018, ce dernier point ne semble pas mettre en évidence un manque de prise de responsabilité, mais une volonté de transformer un modèle perçu comme trop rigide et vertical. Les jeunes montreraient plus d’attrait pour des modèles démocratiques où la hiérarchie est absente.

Injep, « La participation associative des jeunes », juill. 2021

storage?id=1816827&type=picture&secret=BpJADKTN91eLUAfkoAocNlBM0UV4rvjKaIp7x2qI&timestamp=1631709923
Documents
icoPaperclip32Dark Etude Injep La participation associative des jeunes.pdf
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Vie associative Bénévolat Juris associations
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Fonds de dotation : renforcement du contrôle public

Fonds de dotation : renforcement du contrôle public

La loi du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République (L. n° 2021-1109, JO...

Rédacteur Juris associations
15 juin 2022
Comment évaluer l'action associative ?

Comment évaluer l'action associative ?

Un nouveau rapport analyse les spécificités associatives et formule des pistes pour généraliser...

Rédacteur Juris associations
1 juin 2022
Urbanisme : validation de la limitation du recours des associations

Urbanisme : validation de la limitation du recours des associations

L’affaire est connue : une association a saisi le Conseil d'État d'une question prioritaire de...

Rédacteur Juris associations
16 mai 2022
Crise sanitaire : deux aides "coûts fixes" pour les associations

Crise sanitaire : deux aides "coûts fixes" pour les associations

Deux décrets publiés au Journal officiel du 5 avril 2022 décrivent les modalités de deux...

Rédacteur Juris associations
29 avril 2022
Dommage environnemental à l'étranger : intérêt à agir des associations

Dommage environnemental à l'étranger : intérêt à agir des associations

Cet arrêt s’inscrit dans un contexte jurisprudentiel caractérisé par une large admission de...

Rédacteur Juris associations
15 avril 2022
Vie associative : il va y avoir du sport !

Vie associative : il va y avoir du sport !

La loi visant à démocratiser le sport en France concerne logiquement les associations et...

Eve BENAZETH
1 avril 2022