Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Agnès de Solidatech
Le 14 mai 2018
12 erreurs à bannir pour le Facebook de votre association

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

12 erreurs à bannir pour le Facebook de votre association

Vous vous posez beaucoup de questions avant de vous lancer sur Facebook : comment bien utiliser Facebook ? Quels contenus partager sur votre page ? Quelle est la différence entre une page et un profil sur Facebook ? Nous avons sélectionné pour vous un ensemble d’erreurs courantes à bannir pour vous aider à bien gérer votre page et gagner des fans.

Quelques chiffres pour comprendre l'importance des réseaux sociaux :

storage?id=319784&type=picture&secret=BsvAoZ3X0fGICXXttr8QxrB1ZNB9i0dIVoFNul6r&timestamp=1526290585

En France, 62% des associations utilisent les réseaux sociaux ; il s’agit de la plus importante progression concernant les usages numériques depuis 2013 (+26%). Source : Etude sur la place du numérique dans le projet associatif.

storage?id=319789&type=picture&secret=YwZWx2mvGGd6qghDoZy1MII2xmDzeuWxAek7LlsD&timestamp=1526290715

93% des organismes à but non lucratif du monde ont une page Facebook & 30 % ont un groupe Facebook. Source : Rapport mondial sur les technologies des ONG 2018.

Sur Facebook vous pouvez :

  • avoir un compte / profil : il s'agit d'une fonctionnalité réservée aux personnes physiques et interdites aux associations. Un compte personnel est indispensable pour pouvoir gérer ensuite une page ou un groupe sur Facebook.
  • avoir une page pour votre association : celle-ci contient des mentions j'aime (vos fans). Les pages sur Facebook sont accessibles à tout le monde et utilisables par tous.

Les profils Facebook et les pages ne se présentent pas de la même manière et ne disposent pas des mêmes options. Une page présente des outils de statistiques pour évaluer la portée de vos posts, vous avez accès à un outil pour programmer et publier vos posts. Sur une page vous pouvez aussi voir le nombre de fans alors que sur un profil vous aurez des amis, un journal, des photos. La présentation entre page et profil est différente. Vous trouverez quelques exemples ci-dessous.

storage?id=319792&type=picture&secret=WtVxdPCcUFMWcSfyo74VSFrA8I5aQLjV4wUl9mQs&timestamp=1526290899

Exemple d'une page sur Facebook

storage?id=319793&type=picture&secret=GyZdUazSESTjOvHCjJsGJqhCLt1Rq83hXbHpXqm6&timestamp=1526290952

Exemple d'un profil sur Facebook

  • avoir un groupe : une sorte de "forum", il s'agit d'un espace d'échanges entres les membres. L'accès à un groupe peut être secret (tout le monde peut demander à rejoindre le groupe, mais il faut être approuvé par un administrateur), fermé (tout le monde peut demander à rejoindre un groupe, être ajouté ou invité par un membre) ou public (tout le monde peut rejoindre le groupe, être ajouté ou invité par un membre), c'est l'administrateur du groupe qui décide.
storage?id=319794&type=picture&secret=VSrJPxiltjwgVyTvjNqIL5eZyfgfeRwIVBzkApHj&timestamp=1526291037

Exemple de groupe sur Facebook.

  • une messagerie instantanée, (Facebook messenger) il s'agit d'une sorte de chat pour discuter en direct avec vos fans (si vous discutez en tant qu'association avec votre page) ou vos amis (si vous discutez avec votre profil : nom prénom de la personne).
  • publier vos événements.
  • faire des publicités pour promouvoir vos posts.
  • faire des levées de fonds avec les nouvelles fonctionnalités offertes par Facebook aux associations.
storage?id=319796&type=picture&secret=l7GXehNYpo9kyLaEqW9qcCCxQjgBbwN1H71Hkh4B&timestamp=1526291167

Exemple du bouton possible à mettre en place "faire un don" sur la page des organismes à but non lucratif sur Facebook.

Après cet état des lieux des possibilités offertes pour votre association sur Facebook, voici un récapitulatif des erreurs à éviter sur Facebook pour vous permettre de donner un maximum de visibilité à votre association.

Les 12 erreurs à éviter sur Facebook :

1) Se lancer sans stratégie

J’entends souvent « nous avons une page Facebook mais nous ne savons pas comment nous en servir ». Avant de se lancer sur un réseau social, il est essentiel de concevoir que Facebook est uniquement un moyen, il s'agit d'un simple outil pour vous aider à atteindre vos objectifs de communication. Vous devez donc avant de vous lancer connaître vos objectifs, les poser par écrit et choisir comment les réseaux sociaux vous aideront à les atteindre. Il est essentiel de bien structurer ces informations dans une charte éditoriale. Il s'agit d'un document qui vous aidera à définir les sujets importants sur lesquels vous voulez communiquer, ceux sur lesquels vous ne voulez pas vous positionner, définir le ton adopté sur Facebook, la fréquence de vos publications, etc. Il s'agit des règles de base qui serviront à chaque personne voulant se lancer et communiquer pour votre association sur Facebook à connaître la démarche à suivre. Ce document permettra de vous aider à garder de la cohérence dans vos posts et de partager l'identité de votre structure.

storage?id=319825&type=picture&secret=4GsZb63O3HB9qEZTOsOFtBQaRqd3ybHT3CPYLvng&timestamp=1526291613

32 % des ONG du monde ont par écrit une stratégie pour leurs médias sociaux. Source : Rapport mondial sur les technologies des ONG 2018

2) Se lancer sur tous les réseaux sociaux

Une partie de votre stratégie consiste à bien définir votre public cible (ceux à qui vous allez parler) et comment vous allez communiquer avec eux. Optez pour les réseaux sociaux qui correspondent le mieux à votre cible et vos objectifs, chaque réseau est différent (ex. LinkedIn pour les professionnels avec des contenus de qualité, Facebook est bien plus utilisé par le grand public et les contenus ont souvent besoin d'être plus légers pour "distraire" davantage les internautes...).

3) Penser que c’est gratuit

J'ai entendu plusieurs fois que l’intérêt des réseaux sociaux, c'est que c'est un moyen peu coûteux de diffuser un message. Bien que l’inscription soit gratuite, vous avez besoin des ressources adéquates en interne pour exploiter Facebook efficacement. Il ne suffit pas de simplement créer une page ou un profil, ils doivent être actifs et régulièrement mis à jour. Si cela n’est pas fait correctement, votre stratégie sur les réseaux sociaux échouera et vous n'atteindrez pas vos objectifs.

4) Vouloir absolument avoir une page Facebook

Bien souvent lorsque les associations lancent leurs pages sur Facebook, elles sont obsédées par le nombre de leurs fans sur leurs pages et font parfois des pieds et des mains pour voir ce chiffre augmenter. Attention à ne pas être trop insistant parfois auprès de vos contacts. De plus parfois il sera très difficile de réunir une communauté très importante sur sa page, elle ne dépassera jamais les 500 - 1000 fans. Dans ce cas-là, la portée des publications (c'est-à-dire le nombre de personnes atteintes par vos posts) que vous faites sur Facebook est très faible et la notoriété offerte parfois trop minime comparée au temps passé à préparer des sujets de posts.

Il peut quelquefois être plus judicieux de réfléchir à créer un groupe Facebook que de se lancer tête baissée dans une page sur Facebook. Les groupes sont en quelque sorte des forums, ce sont des espaces d'échanges entre personnes autour d'une même cause, autour d'un défi lancé par une association (par exemple l'association Zero Waste France a mis en place un groupe Facebook autour du défi "rien de neuf en 2018") si la cause que vous défendez dans votre projet associatif fédère les citoyens cela peut être intéressant de partager des astuces, des événements sur cette cause dans un groupe.

storage?id=319852&type=picture&secret=rflH7HRzduR3ysdrskiO1ZzWLRWsdt00rEIMi1Ly&timestamp=1526291893

Exemple de partage d'astuces sur un groupe

Les groupes sont plus restreints et les échanges facilités. Les personnes présentes dans le groupe pourront elles-mêmes prendre la parole, partager leurs idées, astuces et faire perdurer l'échange sans que vous ayez trop besoin d'animer la discussion. Ce n'est pas adapté à toutes les associations, mais cela peut être très intéressant à tenter pour voir si cela intéresse les internautes. Solidatech a par exemple lancé un groupe pour favoriser le partage d'expériences autour des réseaux sociaux, du numérique sur Facebook ! Rejoignez-nous si vous voulez c'est très simple en cliquant ici !

5) Ne pas être à l’écoute

L’interaction sur les réseaux sociaux est fondée sur la réciprocité. En augmentant votre notoriété, n'oubliez pas de faire aussi de la veille, car il y a beaucoup à apprendre en observant. Cela vous donnera des astuces pour maximiser votre présence, mieux connaître votre communauté pour essayer de la faire interagir au maximum avec vos posts. Plus les internautes commentent vos posts, les partagent, plus vous mettrez de chance de votre côté pour toucher davantage de personnes par vos posts. Dans un premier temps vous pouvez déjà demander aux internautes leurs avis sur une question, leur demander de partager votre publication et vous verrez le retour ou non des internautes (qui ne tente rien n'a rien !)

6) Ne publier que votre contenu

Il est bon de partager le contenu d'autres personnes, d'aller commenter, interagir sur d'autres pages que la vôtre (des pages ayant un lien avec la vôtre tout de même). Que ce soit un article de presse, de blog ou un événement, vous devez partager du contenu qui est pertinent pour votre communauté que ce soit le vôtre ou non. Varier vos publications est un moyen puissant de montrer à vos lecteurs que vous les comprenez et que vous n'êtes pas seulement dans les réseaux sociaux pour parler de vous. Facebook est un réseau social qui incite au partage, le but est l'interaction, essayez de parler à vos interlocuteurs simplement sans tout le temps leur parler de vous, sans tout le temps les solliciter à participer à votre événement annuel tout est question de bonne mesure comme avec vos collègues au bureau, bénévoles ou encore les membres de votre association.

7) Ne pas planifier vos publications

Si vous voulez gagner du temps, il est important de planifier les publications de vos contenus. Définissez quand vous allez publier votre contenu et partager celui des autres. Pour vous y aider, des outils gratuits vous permettent de planifier facilement vos prochaines publications. Si votre association utilise un certain nombre de réseaux sociaux ou a plusieurs comptes, il sera encore plus utile d'utiliser ces outils de gestion afin de centraliser vos publications. Il y a beaucoup d'outils différents en fonction de ce que vous recherchez. Un des plus populaires est Hootsuite qui propose une remise de 50% sur leur service pro pour les organismes à but non lucratif (il y a aussi un service gratuit) et/ou et Buffer. Ils vous permettent de publier sur des comptes différents, de planifier vos contenus, et d’automatiser cela.

storage?id=319861&type=picture&secret=U3zv3vQmbhlrLPHytarcA3B8C1eGJJtjfq4c6JHd&timestamp=1526292326

Aperçu de l'interface Hootsuite

8) S’attendre à des résultats immédiats

Généralement, le succès sur les réseaux sociaux prend du temps. Vous devez fidéliser les contacts de votre communauté avant de les inciter à l’action. Si vous êtes débutant, développez votre présence sur les réseaux sociaux, par étapes. La première étape est d’explorer un peu les types de réseaux sociaux utilisés par votre cible, voir ce que font vos concurrents, mettre en place une stratégie sur les réseaux sociaux avant de vous lancer. Une fois cela fait, il faudra vous armer de patience pour prendre le temps de tester différents types de publication pour comprendre au fur et à mesure ce qui fonctionne avec votre cible !

9) Prendre trop de raccourcis

Cependant, alors qu'il existe des moyens d'automatiser vos comptes sur les réseaux sociaux et de gagner du temps en planifiant les publications, vous devez vous assurer que vous respectez chaque réseau social. Je déconseille toujours le raccordement des comptes Facebook et Twitter parce qu'ils sont deux plateformes très différentes avec des usages, des codes très différents (hashtags, informations partagées qui ne sont pas forcément les mêmes). Et n'oubliez pas que vous devez toujours assurer une présence sur chaque réseau social pour répondre et interagir dans des délais raisonnables avec votre cible.

10) Prendre trop de temps pour répondre

Les réseaux sociaux se développent à travers les conversations et le partage de contenu. Si les internautes commentent ou aiment vos publications, la moindre des choses c’est de les remercier et de leur répondre afin de développer cette relation sociale. Assurez-vous d'avoir le paramétrage adéquat pour recevoir vos notifications et suivre les mises à jour (par exemple via mobile ou e-mail) afin que vous sachiez quand répondre. Si vous êtes juste là pour promouvoir ou développer votre notoriété, vous pouvez aussi acheter des espaces publicitaires.

11) Solliciter des dons trop rapidement

Ne soyez pas sur les réseaux sociaux uniquement pour faire une demande de dons. Si vous essayez de construire une relation avec quelqu'un, demander de l’argent au premier abord, peut rebuter vos contacts. Bien que les réseaux sociaux puissent aider à améliorer vos efforts de collecte de fonds, ce n’est pas le meilleur espace pour des échanges financiers. Les réseaux sociaux sont beaucoup plus utiles pour la sensibilisation, la mobilisation des citoyens autour d'une cause, susciter la discussion, montrer votre reconnaissance à vos bénévoles et aux personnes qui sont fidèles à votre cause. Les collectes de dons bien qu'elles soient rendues plus simples, avec les boutons mis en avant récemment par Facebook, doivent se faire intelligemment et subtilement en fédérant autour d'un objectif.

12) Ne pas évaluer ses actions

Il est intéressant et indispensable de tester différents posts sur Facebook avant de comprendre ce qui va correspondre et plaira à votre communauté, mais l'erreur à ne pas commettre est de ne pas évaluer ses actions. Une fois un post publié, Facebook met à votre disposition de nombreux statistiques très intéressants à exploiter. Vous devez aller les étudier pour comprendre au mieux qui est votre cible et ce qui l'intéresse ! Pour consulter les statistiques sur une page Facebook il vous suffit de visiter l'onglet statistiques de votre page dans le menu en haut de votre page.

storage?id=319865&type=picture&secret=InvyARQM1qlyaZl36OgITxOBVf3XULqZCEYqBky4&timestamp=1526292677

Aperçu des statistiques sur Facebook

Maintenant c’est à vous de jouer !

storage?id=319878&type=picture&secret=EE2NkLXiuYxUY7nG00bGjafoHXqoovzoJEl8wZ6u&timestamp=1526293574
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Solidatech Communication
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Le guide du dirigeant d'association - édition 2018

Le guide du dirigeant d'association - édition 2018

Nous sommes heureux de partager avec vous, notre guide (édition 2018) dédié aux dirigeants...

Jean-Thierry Tavernier
26 septembre 2018
Comment s'appuyer sur Internet pour mobiliser les bonnes volontés ?

Comment s'appuyer sur Internet pour mobiliser les bonnes volontés ?

Un Français sur quatre est bénévole dans une association. Environ 40% pourraient les rejoindre,...

Cécile Bazin
25 septembre 2018
Faire connaître la<br />
richesse du secteur associatif

Faire connaître la
richesse du secteur associatif

Salariés, bénévoles et partenaires des associations savent bien à quel point elles sont utiles,...

Cécile Bazin
25 septembre 2018
14 conseils pour faire décoller les adhésions à votre association

14 conseils pour faire décoller les adhésions à votre association

Chaque année, la rentrée de septembre crée de noeuds à l’estomac de centaines de milliers...

Corinne d'AssoConnect
11 septembre 2018
Quels sont les meilleurs horaires de publication sur les médias sociaux ?

Quels sont les meilleurs horaires de publication sur les médias sociaux ?

Vous voilà prêt, votre compte Facebook est créé, le logo de votre structure trône fièrement en...

Marie Bellenger
11 septembre 2018
Points clés pour un mécénat de compétences réussi

Points clés pour un mécénat de compétences réussi

Associations, il vous manque des compétences en interne ? Entreprises, vous souhaitez vous...

Yaële Aferiat
7 septembre 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus