Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Pascal LOVICONI
27 avril 2018
Le B.A.-BA pour se lancer dans la collecte de dons (le fundraising)

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Le B.A.-BA pour se lancer dans la collecte de dons (le fundraising)

Résumé : si vous désirez gagner en indépendance financière et politique et mettre en place une politique de collecte de dons, vous visez le moyen-long terme et aurez avantage à procéder de manière méthodique pour être efficace. Il n'existe bien sûr pas qu'une seule méthode, voici une suggestion d'étapes parmi d'autres :

1. Le bon sens invite à faire l'état des lieux de l'existant. Oui, qu'avez-vous aujourd'hui comme dons, legs, mécénat ou sponsoring d'entreprise ? Souvent, vos bénévoles ont déjà fait des dons, ou abandonné des remboursements de frais, ou le-la comptable enregistré d'autres participations privées dont le CA n'a pas parlé.

2. C'est l'occasion de réactualiser la base, les fondements de votre projet d'ensemble. Vous n'avez pas que des valeurs, mais aussi des actions, des résultats, des manières d'intervenir, un impact politique, une parole publique, de grandes orientations. Il est plus qu'utile de poser tout cela au clair, de vérifier la manière intelligible d'en rendre compte car, fondamentalement, si l'on vous rejoint, c'est parce que l'on est phase avec celà !

3. Au fait, vous n'êtes pas tout seul sur votre territoire d'intervention. Une analyse de la politique de financement des autres acteurs vous aidera à vous positionner.

4. Le ''catalogue de projets'' correspond à ceux de vos projets qui vous paraissent intéressants à mettre en avant (et qui ont besoin de cofinancements). Certes, certains vous soutiendront pour votre intervention générale dans un domaine d'action. D'autres, plus exigeants, vous appuierons (avec le sentiment de participer) pour des actions précises.

5. Au  moment ou un  autre, réfléchir à votre rapport à l'argent et aux acteurs privés peut être éclairant. A l'interne ces sujets sont-ils tabous ou pas ? Faut-il en débattre avec les salariés et les bénévoles ? Ils peuvent avoir des motivations à travailler dans l'ESS culturellement éloignées de la place des acteurs privés dans un projet d'intérêt général. Temps de pédagogie, d'écoute, de désamorçage d'incompréhensions, ...

6. Quels sont vos divers objectifs ? Priorisez les. Bien sûr, vous avez des objectifs financiers. Chiffres-les, dans le temps. Avez-vous d'autres buts secondaires (notoriété, partenariats, cultures de travail, innovation, ...) ? Il est important de les énoncer.

7. En croisant vos objectifs généraux et vos objectifs financiers, en tenant compte des codes culturels de votre région, vous établirez la typologies de ceux à qui vous voulez parler (personnes fortunées, personnes de certains milieux, types d'entreprise, fonds de dotation ou fondations, etc ...). Ce seront vos ''prospects''. En vous estimerez la part du financement que vous attendez de chacun d'eux. Nota (plus qu'important), en termes d'attentes, souvenez-vous qu'une entreprise n'est pas philanthrope. Ce sont des ''partenariats'' qu'il va falloir se préparer à co-construire.

8. Vous l'avez compris, tout cela est du relationnel, il vous faut également anticiper assez précisément ces modes relationnels (de sollicitation, de négociation, de remerciement, de lien à nourrir dans le temps ... incluant des comptes à rendre !). Oui, cela comporte une dimension éthique, vous notoriété en dépend. A vous de clarifier quelles modalités de partenariat équitable et respectueux vous voulez vivre.

9. Et non, ce n'est pas tout, si vous souhaitez délivrer des reçus fiscaux, il y a des règles à respecter, il y a à border cela. Un organisme fiscalement parlant qualifiable ''d'intérêt général'' peut émettre légalement des reçus fiscaux ouvrant droit à réduction d'impôt.

10. La communication est derrière tout cela. Vous avancez votre identité, vos rêves, vous présentez vos projets, vous énoncez votre manière de ''faire communauté''. Des compétences en communication externe sont indispensables (rédactionnelles, iconographiques, référencement web etc ...). Vous chercherez celles qui vous manquent.

11. Il est temps de coucher votre ''plan d'action'' par écrit. Tout ce qu'il y a à faire dans l'année. Soyons réaliste, il sera concrétisé si vous y mettez des moyens. C'est un investissement ! Pas une dépense. Au delà des moyens humains, vous pourrez avoir besoin de formation, d'outils de comm, de base de données, tout cela est à budgétiser ... et aussi d'une mise à plat de votre organisation pour bien fonctionner en transversal. Le suivi de cette démarche sera piloté par un groupe de travail à constituer.

12. Bon vent, le temps est venu de passer à la phase de sollicitation (pour les dons) et de la proposition de co-construction (avec les entreprises, fonds ou fondations). Cela prend certes du temps, mais souvent, vous aurez gagné en qualité de projet et d'ouverture partenariale, ... en plus des montants récoltés.

storage?id=314806&type=picture&secret=4Th6wiAwBpE2UOg7RL9vIV7AsfphGMZzeFeYHvic&timestamp=1525409743
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Accointance Financement Dons
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Vie associative - HCVA : une page se tourne...

Vie associative - HCVA : une page se tourne...

Le Haut-Conseil à la vie associative (HCVA) a dressé le bilan de la période 2019-2020 de la vie...

Rédacteur Juris associations
15 octobre 2021
Le guide du dirigeant d'association

Le guide du dirigeant d'association

Comme chaque année nous vous laissons découvrir le guide du dirigeant d'association mis à...

Jean-Thierry TAVERNIER
5 octobre 2021
Falsification de procès-verbaux d'une association

Falsification de procès-verbaux d'une association

Une association peut valablement être le théâtre de l’infraction de faux, comme l’atteste...

Rédacteur Juris associations
1 octobre 2021
Portrait(s) de la jeunesse en milieu associatif

Portrait(s) de la jeunesse en milieu associatif

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep) a publié une étude...

Rédacteur Juris associations
15 septembre 2021
Dirigeants associatifs : qui a le pouvoir ?

Dirigeants associatifs : qui a le pouvoir ?

Les décisions de la Cour de discipline budgétaire et financière (CDBF) concernant les...

Rédacteur Juris associations
30 juillet 2021
Vie associative : deux lois, sinon rien !

Vie associative : deux lois, sinon rien !

Au terme d’un véritable périple législatif, deux propositions de loi déposées en 2018 ont...

Rédacteur Juris associations
15 juillet 2021