Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Agnès de Solidatech
Le 14 mai 2018
Les solutions alternatives à Facebook et Twitter

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Les solutions alternatives à Facebook et Twitter

Découvrez Diaspora et Mastodon, deux solutions alternatives permettant d'entretenir une vie sociale sur internet tout en respectant vos données personnelles !

Les réseaux sociaux : Quèsaco ?

Les réseaux sociaux sont des plateformes en ligne permettant de publier, partager, discuter, réseauter avec votre communauté (personnelle et/ou professionnelle).

Le top 3 des réseaux sociaux en France

Créé en 2004, Facebook est le 1er réseau social utilisé en France (et dans le monde). Il compte 33 millions d' UAM (Utilisateurs Actifs Mensuels). Suivi de près, nous retrouvons YouTube, créé en 2005, avec 30,1 millions d'UAM. Puis arrive Twitter. Créé en 2006, il regroupe aujourd'hui 15,6 millions d'UAM.
Source : Agence Tiz.

Quels points communs entre Facebook et Twitter ?

Hormis le fait que ce sont les réseaux sociaux les plus connus, ils sont tous les trois centralisés et privatifs.

Qu'est-ce que cela veut dire ? Cela signifie que ces entreprises ont la visibilité sur les données que vous publiez : historiques de navigation, géolocalisations, photos, vidéos... Personne n'est censé l'ignorer et personne ne peut y échapper : les conditions d’utilisation doivent être acceptées pour pouvoir créer un compte. Bonne nouvelle, il existe aussi des plateformes alternatives !

Et si vous testiez les réseaux sociaux libres ?

Les réseaux sociaux présentés ci-dessous sont décentralisés et libres : les utilisateurs peuvent choisir où sont stockées leurs données.

Diaspora, l'équivalent de Facebook

storage?id=320037&type=picture&secret=ykhLshdGwIi5AzdTCo7vM4g7bQBD0IeBCzGz7wLc&timestamp=1526300680

Créé en 2010 aux États-Unis et mis à disposition du public en 2012, Diaspora compte près de 670 000 utilisateurs (en raison de la décentralisation des données, il est difficile d'évaluer le nombre d'utilisateurs total). Il repose sur 3 concepts clés : décentralisation, liberté et confidentialité.

Diaspora propose une interface simple et sans publicité. Tout comme Facebook, vous pouvez partager des textes, images, liens, vidéos... et réagir en commentant, repartageant, aimant les publications. Il est possible de choisir votre audience, partager vos contenus avec les personnes que vous souhaitez (cercle d'amis ou visibilité publique). Vous gardez le contrôle. Un peu à la façon de "Twitter", vous pouvez suivre des actualités et marquer vos centres d'intérêts grâce aux "hashtags" (par exemple : #association, #numérique, #solidarité).

Vous souhaitez mentionner vos contacts ? La @mention fonctionne aussi sur Diaspora ! Enfin, vous pouvez lier votre compte Diaspora à vos comptes Twitter, Tumblr et Facebook : restez ainsi connectés avec vos ami.e.s ! Bref, Diaspora offre les possibilités attendues d'un réseau social.

Envie de tester Diaspora ?

  • Commencez par choisir un pod (petit serveur local sur lequel seront stockées vos données).
  • Inscrivez-vous et créez votre profil avec autant d'informations que vous souhaitez. À savoir que vous n'êtes pas obligés d'indiquer votre vrai nom.
  • Envoyez un message avec le tag #nouveauici pour vous présenter.
  • Et c'est parti ! Suivez les #tags selon vos centres d'intérêt, diffusez vos messages, partagez vos photos, commentez...

Diaspora est simple à utiliser. Cliquez ici pour mieux appréhender son fonctionnement.

Mastodon, une solution alternative à Twitter

storage?id=320045&type=picture&secret=krzjGHawFmZ9uy8pHo9Ebi5SQxPUHgcBUekoFva7&timestamp=1526300966

Créé en 2016, en Allemagne, Mastodon est un logiciel libre de microblogage similaire à Twitter. Quelques mois après sa sortie, il connaît un fort engouement et le cap du million d'utilisateurs est dépassé en décembre 2017.

Mastodon permet de publier des messages sur sa timeline (frise chronologique virtuelle retraçant l'historique d'un utilisateur, et reprenant tous les éléments que lui ou ses contacts ont partagés sur le réseau - cf. L'internaute). Les messages sont appelés des "pouets" et peuvent faire jusqu'à 500 signes, contre 280 sur Twitter. Pour chacun de vos messages, vous avez la possibilité de régler le niveau de confidentialité : "public" ou "privé". Il est également possible de protéger votre compte et de valider les internautes qui s'abonnent à votre compte.

L'interface est relativement intuitive, sans publicité, sans message sponsorisé et sans algorithme favorisant un message plutôt qu'un autre. D'apparence, Mastodon ressemble à Tweetdeck (pour ceux qui connaissent cette application permettant de consulter et gérer un ou plusieurs comptes Twitter). La première colonne est la zone dans laquelle vous écrivez vos pouets. La seconde est la timeline, c'est ici vous pouvez lire les pouets des personnes que vous suivez. Les notifications s'affichent dans la 3ème colonne : les mentions, les boosts (les partages de messages), et les favoris que vous recevez. La 4ème colonne est modifiable, selon les menus choisis.

storage?id=320047&type=picture&secret=rkGyPjjIs4lBc7LLzVukN1FJIsoDa7kurBz95sQd&timestamp=1526301195

Envie de tester Mastodon ?

  • Commencez par choisir votre instance (site web qui héberge les usagers de Mastodon, les "Mastonautes").
  • Inscrivez-vous et personnalisez votre profil : nom (identique ou non à votre pseudonyme), biographie, image de profil et image de bannière. Une fois inscrit, vous aurez un identifiant : il ressemble à une adresse mail et servira à vous reconnaître. Il dépend de votre pseudo et de votre instance choisie.
  • Écrivez votre pouet ! Comme sur Twitter, vous pouvez ajouter une image, un gif, des liens, interpeller vos ami.e.s grâce à la @mention et écrire des #hashtags.

À découvrir aussi !

Soif de découvertes et d'aventures ? Vous pouvez aussi tester :

Friendica, une alternative à Facebook et Google+.

Framapiaf, un service de micro-blog similaire à Twitter.

Movim, une plateforme regroupant toutes les fonctionnalités d'un réseau social : flux d'actualité, amis, chat live, galeries photos...

Des réseaux sociaux adaptés aux projets associatifs, ça existe ?

Il existe aussi des solutions pour les associations, comme par exemple :

Whaller : une plateforme permettant aux organisations et à leurs équipes de créer leurs propres réseaux sociaux internes, afin d'échanger et fédérer les adhérents.

PickAsso : un réseau social dit "d'association" permettant de simplifier le quotidien de votre communauté. Avec PickAsso, vous pourrez partager vos informations et actualités, créer des groupes de travail pour suivre l’avancée de vos projets mais surtout donner la possibilité à vos membres d’échanger entre eux facilement. La gestion de votre association est facilitée avec des espaces de discussion créés pour les membres des associations, un agenda partagé, la possibilité de faire des sondages en ligne, etc. Pour les associations, découvrez la solution à tarif solidaire dans notre catalogue.

storage?id=320049&type=picture&secret=UfmDlYr1RMDlYZRZpkTQIDMhl5otuhNoIbQbp53X&timestamp=1526301503

En conclusion

Il existe une multitude de réseaux sociaux, privés et libres. À vous d'exploiter la plateforme la plus pertinente, en fonction de vos objectifs et des publics que vous souhaitez atteindre. Bonne chance :-)

storage?id=320058&type=picture&secret=s6YFZK8E57iCFbImkxJN2LtkU41lcVbTC10RxoUC&timestamp=1526302512
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Solidatech Vie associative Communication
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Le guide du dirigeant d'association - édition 2018

Le guide du dirigeant d'association - édition 2018

Nous sommes heureux de partager avec vous, notre guide (édition 2018) dédié aux dirigeants...

Jean-Thierry Tavernier
26 septembre 2018
Comment s'appuyer sur Internet pour mobiliser les bonnes volontés ?

Comment s'appuyer sur Internet pour mobiliser les bonnes volontés ?

Un Français sur quatre est bénévole dans une association. Environ 40% pourraient les rejoindre,...

Cécile Bazin
25 septembre 2018
Faire connaître la<br />
richesse du secteur associatif

Faire connaître la
richesse du secteur associatif

Salariés, bénévoles et partenaires des associations savent bien à quel point elles sont utiles,...

Cécile Bazin
25 septembre 2018
14 conseils pour faire décoller les adhésions à votre association

14 conseils pour faire décoller les adhésions à votre association

Chaque année, la rentrée de septembre crée de noeuds à l’estomac de centaines de milliers...

Corinne d'AssoConnect
11 septembre 2018
Quels sont les meilleurs horaires de publication sur les médias sociaux ?

Quels sont les meilleurs horaires de publication sur les médias sociaux ?

Vous voilà prêt, votre compte Facebook est créé, le logo de votre structure trône fièrement en...

Marie Bellenger
11 septembre 2018
Points clés pour un mécénat de compétences réussi

Points clés pour un mécénat de compétences réussi

Associations, il vous manque des compétences en interne ? Entreprises, vous souhaitez vous...

Yaële Aferiat
7 septembre 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus