Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Laura Micheneau
Le 5 juin 2018
Animer un tiers-lieu associatif

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Animer un tiers-lieu associatif

Qu’est-ce qu’un tiers-lieu ? Vaste question. Tantôt fablab, espace de co-working pour freelance ou télétravailleur.euse.s, proposant un café associatif, un lieu de débats, ou la distribution de légumes locaux, les tiers-lieux revêtent des réalités et des expériences très différentes.

Nous vous parlerons ici des tiers-lieux associatifs qui ont pour spécificité d’accueillir, comme son nom l’indique, des associations en création, en cours de développement ou de professionnalisation.

Si chaque tiers-lieu a son propre fonctionnement, la dimension collective, l’expérimentation et l’ouverture sur l’extérieur sont des points communs entre tous.

Que vous ayez déjà un projet de tiers-lieu ou que vous souhaitiez simplement en savoir plus sur ce type de structure, voici quelques retours d’expériences et bonnes pratiques pour animer un lieu comme celui-ci.

Un espace collectif

Ça y’est, vous avez l’espace, vous avez investi dans des tables, des chaises et la connexion internet est installée. La répartition des bureaux a été effectuée et les associations résidentes sont prêtes à travailler. Mais voilà, un tiers-lieu nécessite des interactions entre les individus pour créer des synergies, des coopérations. Comment les créer tout en laissant la spontanéité des relations opérer ?

Dédier du temps et des personnes à l'animation du lieu

Il est vraiment important qu’une, ou deux personnes si besoin, consacre une vraie partie de leur temps de travail à l’animation du lieu afin de lancer la dynamique et l’entretenir. Cette personne, bien identifiée au sein de la communauté, sera garante du respect des règles, de l’intégration des nouvelles personnes et coordonnera les aspects de la vie interne (gouvernance, aspects logistiques, etc) et externe (partenariats avec une AMAP, événements, etc). De plus, les liens et les synergies au sein du tiers-lieu vont évoluer au fil des arrivées et départs des personnes, il faudra donc se réinventer en permanence.

Organiser la prise de décision collective

Pour que les résident.e.s puissent s’impliquer collectivement dans la vie du lieu, il est important d’organiser la gouvernance dans ce sens. Offrez un espace où chacun.e pourra faire remonter ses propositions, les problèmes rencontrées et être informé.e des événements et actualités du lieu. Vous pouvez par exemple organiser un conseil mensuel où chacune des associations résidentes sera présente.

Délimiter des règles de vie dès le départ

Un tiers-lieu associatif c’est comme une (très) grande collocation. Comme tout espace de vie collectif, il nécessite de partager quelques règles communes que vous pourrez établir tous ensemble : vaisselle, rangement, tour de ménage, respect du calme de l’espace de travail, remise en l’état de la salle de réunion après l’organisation d’un événement, etc.

Affichez les règles dans le lieu pour les rendre visible. Pour qu’elles soient bien intégrées et restent dans l’ambiance du lieu, nous vous conseillons de prendre le temps de réfléchir à un affichage ludique et visuel

Soignez l’arrivée de nouvelles associations

L’intégration de nouvelles associations et même de nouveaux membres d’une association résidente est cruciale pour maintenir les dynamiques au sein du lieu et faire en sorte que chaque personne y trouve sa place. Vous pouvez par exemple créer et donner un petit guide d’accueil avec les principales règles, le fonctionnement du lieu, les différents rendez-vous communs et une liste des résident.e.s. Vous pouvez également poster une photo de chaque nouvelle personne sur votre groupe Faceboook commun et faire un petit portrait, proposer de faire un tour des bureaux afin de présenter la nouvelle personne. Toutes ces petites actions permettront aux nouveaux arrivants de se sentir intégrés au lieu. Vous pouvez également organiser un apéritif d’accueil de manière régulière. Ces temps informels, très conviviaux sont propices aux échanges !

L’aménagement du lieu

La manière dont vous aménagerez l’espace est également très importante : des canapés seront parfaits pour apporter de la convivialité, un tableau des devinettes à l’entrée donnera le sourire aux résident.e.s, un calendrier géant permettra à chacun.e d’avoir l’actu du moment. Affichez des photos des anciens événements et des résident.e.s permettra de montrer la dynamique du lieu.

Un tiers-lieu peut vite devenir un espace très bruyant : les bénévoles se suivent, les événements et les réunions également. Ainsi, attention à bien préserver un espace de travail calme et qui permette de rester concentré sur une tâche. Un tiers-lieu, c’est également un espace de travail, donc pensez à bien délimiter l’espace. Par exemple, si vous disposez de suffisamment d’espace, réservez un endroit pour les coups de téléphone ainsi qu’un ou deux espaces de réunions avec un planning de réservation accessible facilement et affiché. Cela limitera ainsi les nuisances sonores dans des bureaux partagés.

Animer les échanges

Généralement dans les associations, on adore parler et échanger sur ses pratiques. Mais pour booster la vie de votre tiers-lieu, quelques événements pourront vous permettre d’aller plus loin dans les passerelles créées entre les personnes et les projets.

Des temps informels

Les connexions entre les personnes, l’envie de travailler ensemble sont des points essentiels de la vie d’un tiers-lieux. Pour favoriser cela, n’hésitez pas à organiser des temps informels variés : un repas de fin d’année, des projections-débats sur l’heure du déjeuner, une journée thématique, des rendez-vous sportifs ou encore des apéros mensuels. Ces temps conviviaux soudent une communauté. Attention toutefois à respecter les attentes des résident.e.s et leur emploi du temps : si vous sentez que vous proposez trop de d’événements et que le nombre de participant·e·s n’est pas au rendez-vous, ralentissez la cadence. Préparez-vous, certain.e.s n’auront pas envie de s’attarder ou de participer à ces temps informels mais ne vous découragez pas pour autant et adaptez votre offre d’activités !

Des temps dédiés à la gestion associative

Vous pouvez organiser des temps d’accompagnement réservés aux résident.e.s.En fonction des besoins identifiés par les associations, organisez des ateliers, réguliers ou ponctuels, sur des thématiques précises de la gestion associative : réglementation de la protection des données, gestion du compte de formation, budget prévisionnel, etc etc. Tout est possible.

Prévoyez également des temps individuels réguliers avec les associations résidentes afin de suivre leurs parcours, de vérifier que le lieu répond toujours à leurs besoins et voir si elles ont des difficultés sur lesquelles vous pouvez les accompagner.

Ouvrir le lieu sur l'extérieur

Un tiers-lieu, cela s’anime en interne, mais aussi en externet. Si vous disposez d’une salle suffisamment grande, vous aurez certainement envie de créer des événements afin demélanger les publics et/ou de proposer aux résident.e.s des services différents que du seul coworking. Soirées débat, conférences, projections... de nombreux formats sont envisageables. Avant de vous lancer dans cette aventure de l’événementiel, n’oubliez pas de prendre en compte le public (jeunes, bénévoles, professionnels, etc) que vous souhaitez viser et vosobjectifs (donner de la visibilité au lieu dans le quartier, dans un certain secteur associatif, etc). Vous pouvez également proposer aux associations résidentes d’organiser leurs propres événements et de les accompagner dans leur réalisation. Vous multiplierez les chances que l’ensemble des résident·e·s s’implique dans le quotidien du lieu ! !

Quelques outils numériques pour finir

Beaucoup d’informations ont besoin de circuler au sein d’un tiers lieu : le programme des événements, la réservation d’une salle, les actus des assos ou encore un besoin en compétence ou en matériel. Pour cela, des outils numériques peuvent permettre de renforcer la communauté et de l’organiser. Ainsi, un agenda en ligne vous permettra de gérer les réservation de salles de réunion ou un planning de ménage, un groupe Facebook permettra de faire passer des infos pratiques de dernière minute, de diffuser des événements et/ou de demander des coups de main ponctuels entre assos. Enfin, une mailing list permettra de faire passer les infos importantes.

Animer un tiers-lieu c’est avant tout se baser sur le collectif et l’expérimentation afin de pouvoir toujours vous adapter aux besoins des associations résidentes et d’en faire un grand terrain de jeu pour toutes vos explorations associatives !

Pour aller plus loin :

https://coop.tierslieux.net/ La coopérative Tiers-lieu

storage?id=336946&type=picture&secret=PCB8z3IwL4GQIl34ucjJ3chNwIhWSat0iADxPEj7&timestamp=1528191827
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Animafac Vie associative Numérique
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Et si la stratégie de communication ressemblait à des vacances ? [Partie 2]

Et si la stratégie de communication ressemblait à des vacances ? [Partie 2]

Quand on ne travaille pas dans la com', il n'est pas toujours facile de comprendre ce qu'est une...

Vincent Lhullier
9 août 2018
Et si la stratégie de communication ressemblait à des vacances ? [Partie 1]

Et si la stratégie de communication ressemblait à des vacances ? [Partie 1]

Quand on ne travaille pas dans la com', il n'est pas toujours facile de comprendre ce qu'est une...

Vincent Lhullier
9 août 2018
Les guides pratiques de la vie associative

Les guides pratiques de la vie associative

La direction de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative réalise et met en...

Cécile Bazin
3 août 2018
Comment sécuriser l'ensemble de ses mots de passe ? [Partie 2]

Comment sécuriser l'ensemble de ses mots de passe ? [Partie 2]

Comme beaucoup d'associations, vous utilisez internet pour gérer vos activités : messageries,...

Agnès de Solidatech
10 juillet 2018
Service Civique : comprendre les versements ASP

Service Civique : comprendre les versements ASP

Chaque mois, l’Agence de Service et de Paiements verse une indemnité aux volontaires en Service...

Eleonore Tranchant
9 juillet 2018
Comment définir un mot de passe sécurisé ? [Partie 1]

Comment définir un mot de passe sécurisé ? [Partie 1]

A chaque inscription sur des applications et services en ligne, vous devez définir un mot de...

Lucie de Solidatech
2 juillet 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus