Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Charlène Quetron
Le 12 juin 2018
Comment organiser une Formation civique et citoyenne ?

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Comment organiser une Formation civique et citoyenne ?

Les formations civiques et citoyennes font partie intégrante de la mission d’une personne engagée en Service civique. Celles-ci sont obligatoires et permettent de rappeler aux volontaires la dimension de leur engagement, de le mettre en perspective. Mais c’est aussi et surtout l’occasion de rencontrer d’autres engagé-e-s et de partager son expérience. Ce que nous proposons ici est la méthode Animafac pour vous aider à organiser une de ces formations.

Ce que dit la loi

Le Décret n° 2017-689 du 28 avril 2017 modifiant la partie réglementaire du code du service national relative au service civique, précise que toute personne engagée en mission de Service civique doit, au cours de celle-ci, effectuer au minimum deux jours de formation obligatoire. Cette formation obligatoire prend le nom de Formation Civique et Citoyenne (que nous résumerons à présent par l’acronyme FCC) et elle comprend en réalité deux volets : théorique et pratique.

Le volet théorique a pour objectif de sensibiliser les volontaires aux « enjeux de la citoyenneté » et de « transmettre les valeurs citoyennes du Service civique ». Il n’y aucune exigence sur la durée (si ce n’est une journée minimum) et sur le format. La structure chargée de la formation est libre d’agir dans ce cadre.

Le volet pratique concerne la formation aux premiers secours, aussi appelée PSC1. Elle se déroule sur une journée et délivre au ou à la volontaire ayant suivi l’intégralité de la formation un certificat qu’il ou elle pourra utiliser lors de sa recherche d’emploi par exemple. Ces formations PSC1 se font par le biais des organismes agréés, dont la liste est actualisée sur le site de l’Agence du Service civique. Une fois que le ou la volontaire a effectué cette journée, et après attestation de sa présence sur le module Elisa par l’organisme porteur de l’agrément, l’Agence versera le forfait de 60€ par volontaire. Dans la plupart des cas, une absence injustifiée n’entraîne pas de remboursement.

Depuis la promulgation de la loi Egalité & Citoyenneté du 29 janvier 2017, la moitié de cette FCC doit être dispensée dans les trois premiers mois de mission du volontaire.

Le contenu du volet pratique étant géré par les organismes de formations premiers secours agréés, nous nous attarderons dans cet article au volet théorique. C’est parti !

Le but d’une FCC

Le cadre fixé par l’Agence

L’organisme d’accueil a « la possibilité de faire appel à des organismes extérieurs pour l’organisation de ces modules, ou de les mutualiser avec d’autres organismes agréés, en lien avec les référents Service Civique au sein des services déconcentrés de l’État, le cas échéant ». Il peut aussi choisir de les organiser lui-même, en abordant et en respectant les thèmes listés dans le référentiel défini par l’Agence du Service civique. Ceux-ci sont définis sur le site internet de l’Agence, mais nous vous en donnons un petit résumé ici :

  • Les Valeurs de la République

La Liberté, l’Egalité, la Fraternité, la laïcité etc.

  • L’organisation de la cité

La politique, le fonctionnement de la cité, la démocratie etc.

  • Les grandes questions de société

Le développement durable, les médias, la consommation etc.

  • L’ouverture sur les questions internationales

L’Europe, la mondialisation, les Organisations non gouvernementales etc.

Ces thèmes sont assez vastes pour pouvoir aborder beaucoup de questions et choisir un sujet qui intéressera vos volontaires. Le but affiché est de « viser à élargir les centres d’intérêt et les réflexions sur des grands thèmes, en leur donnant un sens, en les concrétisant et en suscitant questions et débats ».

Le temps de formation théorique peut durer une journée minimum, mais libre à la structure organisatrice de l’étaler sur plusieurs jours. C’est le cas de plusieurs organismes d’intermédiation qui la dispensent sur deux ou trois journées, voire davantage. Ce choix s’explique par la volonté d’approfondir les sujets et de faire de ce moment une véritable opportunité de rencontre et d’échanges entre les volontaires.

Ce qu’en attendent les volontaires

Animafac organise le volet théorique des FCC depuis que le Service civique existe. Nous nous attachons au fait que celles-ci reflètent ce qu’attendent les volontaires, tout en restant dans le cadre fixé par l’Agence.

Chaque session se termine par un bilan d’évaluation, où les volontaires expriment à l’oral ou par écrit ce qu’ils ont apprécié ou moins aimé. Nous pouvons dessiner de ces bilans une tendance : les volontaires aiment débattre de sujets qui les touchent, aiment parler d’eux et de leur mission mais aussi découvrir les autres volontaires et leurs différentes missions. L’adage « Tout m’intéresse tant que ça parle de moi » semble se vérifier. N’hésitez pas à faire de ce moment une occasion pour elles et pour eux de s’exprimer sur leur mission, et sur le dispositif en général, d’organiser des réflexions en groupe et de restitutions communes. C’est aussi l’occasion de découvrir des initiatives citoyennes, d’aller à la rencontre de lieux, d’institutions ou d’associations qu’ils n’ont pas l’habitude de voir. Cela déclenche parfois de véritable vocations (demandez à l’une de nos volontaires qui s’est passionnée pour l’entomophagie) !

Par exemple, en 2017, les volontaires du réseau Animafac ont abordé les questions de la très grande pauvreté avec le jeu du “Pas en avant” et la rencontre avec l’association ATD Quart Monde. Ils ont été sensibilisés à l'Économie Sociale et solidaire avec l’Avise et la visite guidée d’un lieu représentatif, les Grands Voisins. Ils ont participé à un serious game avec l’association I-Boycott pour comprendre les liens entre citoyens, représentant-e-s politiques et lobbys dans le processus de vote d’une loi.

L’organisation

En amont

Ca y est, vous avez décidé de vous lancer dans l’organisation concrète d’une FCC. Quelle durée va-t-elle prendre ? Quel format ? Pour combien de volontaires ?

Nous avons vu plus haut que la durée minimum est d’une journée. Si vous voulez (et pouvez !) la faire sur deux ou trois journées, c’est possible. Cela demande davantage de logistique, de ressources humaines et de travail, mais ça en vaut le coup ! Deux mois à l’avance au moins, pensez à bloquer une date et surtout un lieu où pourra se faire la rencontre.

Pour intéresser les volontaires et les garder investi-e-s sur cette journée, les formats doivent varier. Ils s’attendent à rester assis sur une chaise dans une salle mal éclairée face à un formateur ou une formatrice qui va leur réciter un powerpoint toute la journée. A vous de leur démontrer le contraire ! Vous pouvez proposer des activités ludiques et créatives, où ils doivent parler, bouger, dessiner, découper… Ça a l’air évident certes, mais essayez de trouver un moyen amusant pour leur parler de leurs droits, vous verrez que ce n’est pas si simple.

Concernant le nombre de volontaires par session, un groupe constitué de 15 à 30 personnes semble être un bon nombre pour à la fois échanger et participer aux activités sans être trop nombreux ou pas assez. Au-delà, la dimension d’échange d’expérience et de participation active est restreinte.

storage?id=336974&type=picture&secret=5KtDSHGi48Q4vPJNHJMpUw6GnJj80cWXtem1blVy&timestamp=1528193109

Le mot « formation » rebute parfois son public. Dans le cadre des FCC, on peut aussi parler de « Rencontres civiques et citoyennes », un mot un peu moins formel qui peut en rassurer certains.

Bon à savoir : le coût des FCC doit être entièrement pris en charge par l’organisme. Les volontaires ne doivent pas dépenser leur argent pour y assister. Les 100€ par volontaire délivrés par l’Agence servent à financer le contenu de la formation mais également les frais de transports et de restauration pendant cette formation. Si certain-e-s volontaires ont besoin d’être hébergé-e-s entre deux journées de FCC, cet hébergement doit être pris en charge par la structure également.

Le Jour J

On y est, vous êtes formateurs ou formatrices et vous allez rencontrer les volontaires ! Si vous accueillez un groupe qui ne se connait pas, il est nécessaire de réserver un temps d’interconnaissance en début de journée. Celui-ci peut prendre la forme d’un jeu bris de glace avec des questions à poser à l’autre, avec un jeu de recherche de point commun et une restitution en groupe pour présenter aux autres celle ou celui qu’on vient de rencontrer. N’hésitez pas à prendre une demie heure pour cela, pourquoi pas accompagnée d’un petit café et de gâteaux…

Ces journées de rencontre sont aussi l’occasion pour vous de faire un retour sur la connaissance de leur droit, de leur statut et pour eux de faire un retour sur leur expérience.

Pour résumer, voici un exemple de bonne recette avec les différents points à aborder :

  • Jeu d’interconnaissance
  • Rappel du statut du Service civique
  • Les droits des volontaires
  • Les avantages et points de vigilance du Service civique
  • Retour d’expérience
  • Echange de bonnes pratiques
  • Accompagnement au projet d’avenir
  • Rencontre avec des acteurs et actrices de terrain
  • Atelier de découverte d’une initiative citoyenne
  • Court bilan d’évaluation

Après la FCC

Après votre formation, nombreux seront celles et ceux qui, après s’être rencontré-e-s, voudront garder contact. Mission réussie ! Vous pouvez en être l’élément facilitateur en proposant à l’un-e d’entre eux-elles de créer un groupe Facebook par exemple, et de communiquer le lien de ce groupe lors d’un mail de remerciements qui sera envoyé dans la semaine qui suit la formation.

En effet, il est très utile de remercier les participant-e-s par mail et de leur donner un récapitulatif des informations pratiques que vous aurez abordé en formation (ex : l'inscription à la formation PSC1 pour celles et ceux qui ne l’ont pas déjà faite, l’accès à leur compte personnel de formation etc.). La réponse à ce mail peut être le moment pour eux-elles de poser des questions.

Enfin, quand tout cela est fait (ouf!) il ne vous reste plus qu’à attester la présence des volontaires, à partir de votre feuille d’émargement, sur la plateforme de l’Agence de Service et Paiements (ASP). Cela vous permettra de recevoir les 100 euros par volontaire prévus par l’Agence du Service civique.

Bon à savoir : L’Agence ne versera pas les 100 euros de frais de formation pour les volontaires convoqué-e-s et présent-e-s à la formation qui auront rompu leur contrat moins de deux mois après le début de leur mission.

Vous êtes fin prêt-e à vous lancer dans l’aventure de la formation de volontaires. A vous de jouer !

storage?id=337002&type=picture&secret=JXGdbdPlCKI2SdozWZ38lButgyFR47fo9R6ZqjDy&timestamp=1528195146
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Animafac Vie associative Service Civique Formation
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Et si la stratégie de communication ressemblait à des vacances ? [Partie 2]

Et si la stratégie de communication ressemblait à des vacances ? [Partie 2]

Quand on ne travaille pas dans la com', il n'est pas toujours facile de comprendre ce qu'est une...

Vincent Lhullier
9 août 2018
Et si la stratégie de communication ressemblait à des vacances ? [Partie 1]

Et si la stratégie de communication ressemblait à des vacances ? [Partie 1]

Quand on ne travaille pas dans la com', il n'est pas toujours facile de comprendre ce qu'est une...

Vincent Lhullier
9 août 2018
Les guides pratiques de la vie associative

Les guides pratiques de la vie associative

La direction de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative réalise et met en...

Cécile Bazin
3 août 2018
Comment sécuriser l'ensemble de ses mots de passe ? [Partie 2]

Comment sécuriser l'ensemble de ses mots de passe ? [Partie 2]

Comme beaucoup d'associations, vous utilisez internet pour gérer vos activités : messageries,...

Agnès de Solidatech
10 juillet 2018
Service Civique : comprendre les versements ASP

Service Civique : comprendre les versements ASP

Chaque mois, l’Agence de Service et de Paiements verse une indemnité aux volontaires en Service...

Eleonore Tranchant
9 juillet 2018
Comment définir un mot de passe sécurisé ? [Partie 1]

Comment définir un mot de passe sécurisé ? [Partie 1]

A chaque inscription sur des applications et services en ligne, vous devez définir un mot de...

Lucie de Solidatech
2 juillet 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus