Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Cécile Bazin
Le 25 septembre 2018
Comment s'appuyer sur Internet pour mobiliser les bonnes volontés ?

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Comment s'appuyer sur Internet pour mobiliser les bonnes volontés ?

Un Français sur quatre est bénévole dans une association. Environ 40% pourraient les rejoindre, soit parce qu’ils adhèrent ou donnent déjà de l’argent à des associations, soit parce qu’ils ont eu un engagement dans le passé, soit encore parce que, disent-ils, l’occasion ne s’est pas encore présentée. Comment s’appuyer sur les atouts d’Internet pour les aider à franchir le pas ?

D'abord, lutter contre les représentations

Cela vaut pour les échanges avec des personnes en recherche de missions bénévoles comme dans les discours en général :

•  S’appuyer sur le capital « confiance » des associations dans la population et corriger l’image parfois déformée que certains peuvent avoir des associations et du bénévolat.

•  Vaincre les craintes en termes de compatibilité : il est possible de trouver un équilibre entre vie professionnelle, vie familiale et engagements divers.

•  Valoriser la diversité du tissu associatif et des formes d’engagement.

Bénéficier des atouts des plateformes

Des réseaux présents sur le territoire comme France Bénévolat, Pro Bono Lab, Passerelles & Compétences, les Maisons des associations... facilitent les relations entre bénévoles et associations, pour partie via Internet. Des plateformes, comme Jeparticipe.bordeaux.fr, Tousbenevoles.org ou Diffuz.com, se sont spécialisées sur le sujet et mettent en ligne des "offres de bénévolat".

Elles facilitent les mises en relation entre l’association et les candidats bénévoles, elles donnent accès à l’information à celles et ceux qui sont éloignés géographiquement ou qui manquent de temps, elles accélèrent le passage à l’acte.

Pour une association, proposer des missions sur une plateforme, c’est :

•  Déjà se donner une opportunité de se faire connaître

•  Attirer de nouveaux bénévoles et élargir l’équipe

•  Faire venir le plus souvent des bénévoles pour des missions ponctuelles, pour des actions concrètes sur le terrain, pour l’organisation d’évènements...

•  Mais c’est aussi proposer des missions « supports » (comptabilité, administration, communications...) voire des responsabilités car l’expérience montre qu’elles recueillent aussi du succès sur les plateformes. Et ne pas oublier qu’un parcours bénévole se construit souvent à partir d’une mission ponctuelle vers des missions plus régulières, voire pour des fonctions de dirigeants.

Au-delà de la recherche de bénévoles, la décision de s’appuyer sur les plateformes est aussi l’occasion parfois :

•  De (re)penser son organisation

•  De (re)définir les missions de chacun

•  D’imaginer de nouvelles solutions : partage et complémentarité des missions pour qu’elles répondent mieux aux attentes des candidats bénévoles

•  D’adapter les missions et les messages aux profils de chacun

•  D’anticiper les changements

•  De renforcer l’esprit d’équipe au cours de ces temps d’échanges collectifs

•  De tester un nouvel outil numérique et de se familiariser avec le digital

Quelques prérequis à ne pas négliger

•  Bien définir la mission, surtout si elle implique la prise de responsabilités

•  Bien la présenter pour qu’elle soit attractive et qu’elle corresponde bien à la réalité : éviter les déceptions

•  Echapper au stéréotype du « candidat au bénévolat sur Internet » : ce ne sont pas que des jeunes à la recherche de missions de quelques heures. La moitié des utilisateurs a plus de 35 ans, les profils et les types de missions recherchés sont très diversifiés.

•  S’appuyer sur une plateforme facile d’accès pour les utilisateurs

•  Se préparer à bien accueillir les candidats bénévoles, quels qu’ils soient et quelles que soient leurs disponibilités. Pour ce faire, lire les recommandations de Pascal Loviconi dans son article sur OpenAsso "Les motivations des (candidats) bénévoles ?!". Et avoir à l’esprit que parmi les utilisateurs des plateformes, 20% souhaitent être accompagnés dans leurs recherches sur le net.

****

storage?id=412047&type=picture&secret=Q8JbAMwuk3OhkPDItbHz8gz6joIVRM0MOOZmfami&timestamp=1537891745
Documents
icoPaperclip32Dark La France bénévole-diapo-03-05-2018.pdf
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Recherches et Solidarités Tous Bénévoles Bénévolat
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
L'association "parle banquier"

L'association "parle banquier"

Publié en septembre dernier, le guide de France Active « Je parle “banquier” couramment » a...

Rédacteur Juris associations
5 novembre 2019
Le Guide du dirigeant d’association 2019

Le Guide du dirigeant d’association 2019

Nous sommes heureux de partager notre nouveau guide dédié aux dirigeants d'association.Ce guide...

Jean-Thierry Tavernier
25 octobre 2019
Projet de loi de finances : 2020 se profile à l'horizon...

Projet de loi de finances : 2020 se profile à l'horizon...

La publication du traditionnel projet de loi de finances (PLF) comporte toujours son lot de...

Eve Benazeth
17 octobre 2019
10 chiffres à retenir sur les associations et le numérique

10 chiffres à retenir sur les associations et le numérique

Tous les 3 ans, Solidatech et Recherches & Solidarités mènent une grande étude sur la place du...

14 octobre 2019
7 bonnes pratiques pour réussir votre transition numérique

7 bonnes pratiques pour réussir votre transition numérique

Ce titre peut paraître ambitieux, tant au regard de la diversité du tissu associatif que du...

14 octobre 2019
Contrat de travail – Salariat et bénévolat : à la croisée des chemins

Contrat de travail – Salariat et bénévolat : à la croisée des chemins

Le cumul et la distinction des statuts de bénévole et de salarié sont toujours d’actualité dans...

Rédacteur Juris associations
2 octobre 2019
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus