Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
Retour
Marie Lamy
3 mai 2018
Comment calculer votre Crédit d'impôt sur la taxe sur les salaires (CITS) ?

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Comment calculer votre Crédit d'impôt sur la taxe sur les salaires (CITS) ?

La loi de finance du 29 décembre 2016 pour 2017 a mis en place un crédit d’impôt sur la taxe sur les salaires (CITS) pour les associations. Bien que la  loi de finances de 2017 pour 2018 ait abrogé ce crédit, il s'applique sur les salaires versés en 2017 et 2018.

Les associations n’étant pas éligibles au Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE) octroyé aux entreprises du secteur marchand, le CITS a été mis en place en guise de compensation. Il applicable en 2018 sur les salaires de 2017 et sera applicable en 2019 sur les salaires de 2018.

Qui peut bénéficier du CITS ?

Toutes les associations, fondations reconnues d’utilité publique,… redevables du paiement de la taxe sur les salaires peuvent l’appliquer. Cela signifie que les associations assujetties à la taxe sur les salaires mais qui n’en paient pas du fait de l’abattement ne peuvent se voir appliquer de CITS.

Comment se calcule le CITS ?

Le montant du crédit est équivalent à 4 % des rémunérations imposables à la taxe sur les salaires, tant qu’elles sont inférieures à 2,5 SMIC (soit 44 954 € annuels en 2018).

A ce montant doit être déduit celui de l’abattement (20 507 €).

Exemple

Une association est redevable au titre des salaires de 2017 d’une taxe de 91 400 €. Après l’application de l’abattement, il reste donc 70 893 € de TS. La masse salariale sur laquelle est calculée la TS est de 672 058 €, dans lesquels est comprise la rémunération annuelle d’un.e salarié.e de 46 000 €.

Le CITS sera donc de 4% de l’ensemble des salaires à l’exception de cette dernière :

- 672 058 – 46 000 € = 626 580 €

- 4 % x 626 058 € = 25 042,32 €

- 25 042,32 – 20 507 = 4 535,32 €

L’association bénéficiera donc d’un crédit impöt de 4 535,32 €.

Comment est versé le CITS ?

Il ne s’agit pas d’une réduction d’impôt mais bien d’un remboursement. Celui-ci peut être réclamé jusqu’à trois ans après le paiement de la taxe.

Calculé sur les salaires de l’année N, il est normalement appliqué sur le paiement de la TS N+1. Ainsi le CITS calculé sur les rémunérations de 2017 sera déduit sur la TS 2018.

Comment réclamer le CITS ?

La demande se fait via le même formulaire que pour déclarer les éléments liés à la taxe sur les salaires, à savoir la déclaration n°2502-SD qui est téléchargeable sur le site des impôts.

storage?id=314810&type=picture&secret=f1lxq8OxhI3DLyudoH6DLuwxqFX3dYu9gwPc3ZbX&timestamp=1525410185
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
La Ligue de l'Enseignement Emploi Fiscalité
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Salarié et entrepreneur de spectacles : un cumul possible

Salarié et entrepreneur de spectacles : un cumul possible

La Cour de cassation s’est récemment penchée sur la question des conditions du cumul du contrat...

Rédacteur Juris associations
15 octobre 2020
Activité politique : conditions de validité du versement d'une subvention

Activité politique : conditions de validité du versement d'une subvention

Cet arrêt est important tant pour les associations bénéficiaires de subventions publiques que...

Rédacteur Juris associations
1 octobre 2020
Mettre en place un parcours de formation dans son réseau associatif

Mettre en place un parcours de formation dans son réseau associatif

Comme toutes les grandes organisations, il peut arriver qu’un réseau associatif soit amené à...

Antoine d'AssoConnect
22 septembre 2020
Crise sanitaire : nouvelles dispositions législatives

Crise sanitaire : nouvelles dispositions législatives

La loi du 9 juillet 2020 organisant la sortie de l'état d'urgence sanitaire et la troisième loi...

Rédacteur Juris associations
15 septembre 2020
Droit européen : la liberté d'association consacrée par la Cour de justice

Droit européen : la liberté d'association consacrée par la Cour de justice

Un récent arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) est d’importance en ce qu’il...

Rédacteur Juris associations
30 juillet 2020
Crise sanitaire : une nouvelle vague... juridique !

Crise sanitaire : une nouvelle vague... juridique !

Le Covid-19 n’en a pas fini de faire la une de l’actualité… et l’actualité juridique ne fait pas...

Eve Benazeth
20 juillet 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus